gérer son stress au travail

Le stress, c’est quoi ?

STRESS 1/5

Le burn out professionnel


C’est quoi
le stress ?


Voici le premier article autour de la notion de stress.

Le stress est devenu une préoccupation centrale dans la société actuelle.
On peut trouver l’expression de ces méfaits dans tous les secteurs d’activité, tous les domaines de notre vie privée, et parmi toutes les tranches d’âge.
(Stress test : Je test mon niveau de stress)

Mais le stress, c’est quoi au juste ?

Bienvenue sur mon blog destiné à promouvoir la Sophrologie !
Votre cadeau est ici !BONNE LECTURE ! 🙂

Une définition du stress

Le stress est une réaction du corps et de tout notre être face à une nécessité d’adaptation.
La réaction est à la fois physique : accélération du rythme cardiaque, le sang est dirigé prioritairement dans les membres … C’est un « programme » physiologique qui originellement était destiné à nous permettre d’être plus efficaces pour nous défendre, affronter ou fuir face à un danger.
La réaction est aussi psychologique. Au niveau de notre cerveau, c’est l’activation d’un « programme » dont le but est d’assurer notre survie: hypersensibilité de nos 5 sens, hypervigilance …

Le stress en période de survie

Lorsque nous nous sentons en danger, ou face à une situation qui semble dépasser nos capacités d’adaptation, nous « déclenchons » (souvent inconsciemment) le « mode stress ».
Il s’agit d’une sorte de « programme » (processus autonome) qui est destinée à assurer notre survie. Donc d’optimiser nos performances, dans le but de nous protéger. Combattre la menace, la fuir, ou se figer.
Ce mode de protection, est très énergivore, et déséquilibre l’organisme. Car notre corps en temps normal a beaucoup d’autres tâches à accomplir que celles de se défendre face à une agression.
Mais une période de repos suffisante, permettra au corps de réajuster ses fonctions vitales, après cette tempête hormonale à laquelle il a dû faire face.

Le stress à notre époque moderne

Dans notre vie quotidienne, nous avons tous et toutes à faire face à une multitude de situations diverses et variées. Ceci demande à notre corps d’être en permanence dans un état d’adaptation. Ainsi, même si le danger et l’inconfort ressentis sont faibles, le corps peut s’épuiser dans ce continuel processus d’adaptation.
Lorsque les exigences extérieures (professionnelles ou personnelles) sont grandes, notre besoin d’adaptation est décuplé. Ce peut être également des exigences intérieures (besoin de performance, perfectionnisme) qui augmentent notre niveau de stress.
Donc notre vie quotidienne est souvent constituée d’une succession de périodes de stress. Où le danger pour notre corps est mal identifié. Mais toute situation nouvelle qui sollicite notre capacité d’adaptation est vécue par notre organisme comme un danger potentiel.
Et ce dernier peut s’épuiser à s’adapter continuellement ou à gérer un danger mal défini et qu’il ne peut pas éliminer, combattre ou fuir. Dans ces conditions,difficile de reter zen.
En plus, reconnaissons que les périodes de repos qui nous sont nécessaires pour régénérer notre organisme et l’aider à retrouver son équilibre, sont plutôt rares. En-tout-cas souvent insuffisantes.

Le côté positif du stress

Lorsque notre organisme déclenche le mode stress, nos performances physiques sont optimales, Nos réactions psychologiques et mentales sont plus rapides, puisqu’elles échappent, pour la plupart à nos choix et nos hésitations.
Ce mode de fonctionnement optimisé, s’il est bien géré, peut conduire à de grandes performances.
Les périodes de repos et d’intégration, permettent au corps de ce préparer et de ce renforcer pour affronter la prochaine phase de stress.
C’est un peu ce que recherchent les sportifs de haut niveau, habituer leur organisme à des niveaux de stress et de performance toujours plus élevées, avec des périodes de récupération adaptées à leurs efforts.
C’est également le cas pour toute activité physique, intellectuelle ou artistique. Lorsque l’on exige de notre corps des performances toujours plus élevées, mais toujours en rapport avec nos capacités du moment. Ceci requiert une connaissance assez fine et précise de soi.
Ainsi, le « mode stress » peut être un atout précieux, si l’on sait comment adapter son niveau et gérer ses effets.

Les effets néfastes du stress

Je vois deux dangers à « fonctionner » trop souvent sur le « mode » stress.
Le premier, c’est le risque de déséquilibrer l’organisme. Car en état de stress, le corps « pare au plus pressé », il accomplit les tâches en rapport avec l’urgence du moment. Mais il délaisse les fonctions de seconds ordres, comme la gestion et la régulation des glucides, les opérations de nettoyage et de réparation … Cela fragilise notre organisme, qui est alors plus enclin à développer des maladies.
Le second effet néfaste du stress mal géré, c’est le risque d’épuisement. Le mode stress est un mode de performance élevée, très énergivore. Avec des périodes de récupération insuffisantes, notre corps part dans une spirale d’épuisement.
Épuisement de ses réserves énergétiques, micro-nutritionnelles, fatigue physique et psychologique. Une plus faible défense face aux maladies.

Voici les premiers traits esquissés des contours de ce phénomène qu’est le stress.
En espérant que vous ayez pu trouver dans ces lignes un éclairage particulier, ou une motivation supplémentaire pour avancer sur votre chemin de plein déploiement.

Un être se déploie
Philippe de Philisophro
Philisophro du stress à la liberté


 Cette page vous a plu ?

ET VOUS SOUHAITEZ ËTRE INFORMé(E)S DES DERNIERS ARTICLES PARUS.
MERCI DE M 'ENVOYER VOS COORDONNéES (NOM + EMAIL)
eN M'ENVOYANT VOS INFORMATIONS? VOUS M'AUTORISEZ à VOUS ENVOYER DES eMAILS.
ET VOUS POURREZ VOUS DéSABONNER à TOUT MOMENT.

Si vous souhaitez partager cet article

Une réflexion sur « Le stress, c’est quoi ? »

  1. Dites-moi en commentaire, si cet article vous a été utile.
    Quels sont les domaines de votre vie où vous ressentez le plus de stress ?

Les commentaires sont fermés.